• Les Objectifs

    La Gestalt-thérapie cherche à intégrer cinq dimensions principales : physique, affective, cognitive, sociale et spirituelle (cf. le Pentagramme de Ginger).

    Son originalité n'est pas dans ses techniques mais plutôt dans son objectif :

     

    - augmenter la capacité d'adaptation à des êtres ou des environnements différents,

    - résoudre les troubles d'ordre névrotiques (peurs, phobies, dépressions, troubles alimentaires, conflits inter-relationnels, etc...)

    -restaurer la liberté de choix,

    - permettre l'intégration des polarités en conflit,

    - développer la conscience de l'instant en tant que processus de guérison et d'équilibre dynamique.

     

     Elle place le patient comme acteur du changement, et la relation comme moteur de ce changement.La Gestalt réhabilite le ressenti émotionnel, encore trop souvent censuré par la culture occidentale, en en favorisant l'expression.Celle-ci peut se trouver désorganisée au début d'une thérapie et tendra à être régulée par un professionnel expérimenté.

    Particularité : une focalisation sur le processus

    Certaines formes de thérapie sont centrées sur le pourquoi et recherchent l'origine du traumatisme. Ce sont des « thérapies de l'amont » qui en cernant la cause (voire en l'extrayant) se donnent pour objectif d'éliminer les conséquences futures. Les conséquences passées étant par nature non éliminables, mais seulement relativisables.

    D'autres courants sont des « thérapies de l'aval » : en laissant de côté les origines de nos blocages, ces thérapies cherchent à libérer le comportement, à « déboucher la rivière » et « nettoyer les berges », pour lui permettre de couler plus librement.

    En poursuivant, la Gestalt est une « thérapie du courant » du « mouvement » : ce qui est important c'est le processus, plutôt que le pourquoi. Cette focalisation sur le processus (mot qui signifie progrès, marche en avant, en latin), se retrouve dans le vocabulaire gestaltiste :

     

    -la frontière-contact,

    - une Gestalt inachevée,

    - les ruptures du contact.

     

    Pour la Gestalt-thérapie, la difficulté est regardée dans le cadre émotionnel de l'ici et maintenant, notamment dans ce qui se joue avec le thérapeute dont la posture est spécifique : il interagit avec la personne, exprime ses ressentis et ses émotions sous forme de "reflets empathiques" et accompagne l'autre dans sa régulation émotionnelle à partir de sa propre régulation (la régulation étant l'expression adaptée à l'ici et maintenant)

     

     

     

     

     

     

    « Bienvenue Gestalt - thérapie »